Menu déroulant

Diapo

Comité Lecteur


Médiathèque Robert Badinter

Objet : Compte-rendu comité lecteur du 28 février 2017


Présence : Florence Brulay (médiatrice), Mithé Goyon, Annie Le Bloa, Anne Lorrain, Corine Laubin, Bernard Martin, Brigitte Osmont, Maryvonne Jehanno, Anne-Marie Le Bihan, Dominique Juloux, Françoise Grimaud, Elisabeth Hacquin

Un macaron « recommandé par les lecteurs » sera apposé sur tous les livres validés en comité lecteur de façon à faciliter le choix de lecture de nos usagers.

La sélection en cours « voyage » avec un autocollant provisoire « comité lecteur » pour faciliter sa circulation : sélection disponible à l’accueil. Lire la totalité de la sélection n’est pas obligatoire, il est même recommandé de lire autre chose pour enrichir nos collections …



Trois livres recommandés :


 

« L’archipel d’une autre vie » de Andreï Makine
Edité par Seuil.- 2016
En Extrême-Orient russe, dans l'immensité de la taïga, Pavel Gartzev et ses compagnons doivent capturer un criminel aux multiples visages. Un étrange dialogue à distance s'instaure entre le soldat épuisé et sa mystérieuse proie. Pavel verra sa vie bouleversée lorsqu'il connaîtra l'identité du fugitif.

Un roman des grands espaces avec une belle écriture, une enquête haletante autour d’une chasse à l’homme en Russie !


**************************************************************************



« Judas » de Amos Oz.             
Edité par Gallimard. 2016
A Jérusalem, en 1959, Shmuel est sur le point de renoncer à ses études faute d'argent lorsqu'il tombe sur une petite annonce qui attire son attention. Un vieil homme est à la recherche d'un garçon de compagnie pour lui faire la lecture et la conversation en échange d'un petit salaire et d'un logement. Shmuel rencontre ainsi Gershom Wald, passionné par l'histoire du sionisme et la question arabe.


Un roman qui nécessite de prendre son temps dans la lecture. Amos Oz revisite l’histoire de judas en questionnant le lecteur au travers des personnages « qu’est-ce qu’un traître ? »

**************************************************************************


« Une mort qui en vaut la peine » de Donald Ray Pollock.
Edité par Albin Michel. 2016
Après Le Diable, tout le temps, couronné par de nombreux prix, Donald Ray Pollock revient avec une fresque grinçante à l'humour très noir. 1917. Quelque part entre la Géorgie et l'Alabama. Le vieux Jewett, veuf et récemment exproprié de sa ferme, mène une existence de misère avec ses fils Cane, Cob et Chimney, à qui il promet le paradis en échange de leur labeur. A sa mort, inspirés par le héros d'un roman à quatre sous, les trois frères enfourchent leurs chevaux, décidés à troquer leur condition d'ouvriers agricoles contre celle de braqueurs de banque. Mais rien ne se passe comme prévu et ils se retrouvent avec toute la région lancée à leurs trousses. Et si la belle vie à laquelle ils aspiraient tant se révélait pire que l'enfer auquel ils viennent d'échapper ? Fidèle au sens du grotesque sudiste de Flannery O'Connor, avec une bonne dose de violence à la Sam Peckinpah mâtiné de Tarantino, cette odyssée sauvage confirme le talent hors norme de Donald Ray Pollock. Pollock : un croisement entre Faulkner et les frères Coen. 

Un roman déjanté et foisonnant qui sonne comme le cinéma de Tarantino : âmes sensibles s’abstenir !

Prochaine date : mardi 30 mai à 16h